Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le printemps arrive : Faut-il pieger le frelon asiatique ?

PIÉGEAGE DE PRINTEMPS

Faut il piéger les frelons au printemps comme on le voit souvent sur internet et dans la presse ?

Non. Cela n’a aucune efficacité sur les populations de frelon asiatique. Toutes les opérations de piégeage collectif faites dans les départements touchés avant nous ont montré leur incapacité à réduire le nombre de nids. Le taux de capture de fondatrices est extrêmement faible (1 à 2%) avec ce type de piège. Il est très inférieur au taux de mortalité naturelle au printemps (95%).

 

Le piégeage des fondatrices au printemps n’a aucune efficacité sur les populations de frelon. On réservera le piégeage à la protection des ruchers à partir de l’été.  La destruction des nids doit être la plus précoce possible dans l’été pour protéger efficacement les ruchers, la population et la biodiversité.

 

Il est totalement faux de dire que chaque frelon capturé au printemps c’est un nid en moins et c’est également une erreur de se croire protégé dans son jardin grâce au piégeage !

 

En revanche, et tout le monde peut le constater, ces pièges bricolés disposés au jardin attirent et détruisent énormément d’autres insectes dont le frelon commun qui est le principal prédateur du frelon asiatique ! Beaucoup de pollinisateurs et d’auxiliaires sont également victimes de ces pièges.

 

 

Le piégeage est à réserver aux apiculteurs au sein des ruchers pour détourner les frelons de leurs abeilles.

 

Que faut-il faire alors ?

Il faut avant tout détruire tous les nids de frelon asiatique qui sont vus.

Au printemps, les plus petits nids, jusqu’à la taille d’un bol, peuvent être détruits prudemment le soir venu avec une bombe insecticide anti guêpe/frelon du commerce.

 


 

 

 

 

Petit nid de printemps de la taille maximum d’un petit bol. Attaché à n’importe quel support, on le trouve  sous les appentis, dans les garages, les hangars, les vérandas jusqu’à la fin juin.

 

Il peut être détruit le soir avec une bombe insecticide ou mis en sac prudemment, écrasé ou mis au congélateur quelques heures pour tuer les quelques frelons qu’il abrite.

 

 

Inspectez les abris de jardins, les vérandas, les appentis, les cabanes des enfants, les niches, les mobiliers de jardin, les tours de fenêtre... Aux premiers beaux jours, soyez attentifs aux allées et venues de ces petits frelons noir et orange pour les détecter dans le jardin. Ils ne sont pas agressifs au printemps mais soyez prudents tout de même !

 

Source de ce document :  https://www.fredonbassenormandie.fr/frelon-asiatique/

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bonsoir
" le frelon commun qui est le principal prédateur du frelon asiatique !" si seulement c'était vrai..........lol
Le seul prédateur connu à ce jour en France est la bondrée apivore mais malheuresement, elle ne courre pas les rues.
Un des plus grand spécialiste du frelon VV, Quentin Rome du Muséum National, préconise un piégeage sélectif au rucher au premier frelon vu. Le rucher ayant été repéré par le frelon, il faut agir de suite.
Le frelon VV est une plaie pour la biodiversité, une fondatrice capturée ferait bien plus de dégats que les quelques mouches capturées et autres.
Un lien très instructif pour celui qui a un peu de temps:
https://www.youtube.com/watch?v=-KiXDzxR01A
A+
Christian
Répondre